Le photographe Robert Doisneau s’invite à Bercy Village.

Une exposition à Bercy Village ? Ce n’est pas forcément l’endroit auquel on aurait pensé mais exceptionnellement, on vous y emmène ! Ce sont les photographies de Robert Doisneau qui nous y attirent. Sont exposées en ce moment des œuvres inédites et jusque la conservées à l’Atelier Robert Doisneau. Elles nous font bondir dans le passé de cet ancien quartier viticole. Doisneau, sensible à cet endroit, y réalisa une série de trente clichés que l’on peut découvrir jusqu’au 2 octobre prochain sous les voûtes couvertes. 

Une photo en noir et blanc, un flou artistique déroutant, deux amants s’embrassant devant la terrasse d’un café et Robert Doisneau se fait connaître du monde entier. Bien qu’éclipsé par ce cliché, le talent artistique du photographe n’a cessé de s’exprimer. L’exposition de Bercy Village met en lumière des travaux encore tenus secrets. A la fin des années 70, il savait la fermeture imminente et définitive de ce site viticole et tenait à immortaliser une dernière fois ce lieu semblable à un village de campagne ! Il revint y photographier dans les années 80 où il découvre un lieu totalement désert, en contradiction avec ce qu’il avait pu connaître une décennie plus tôt. Les travailleurs des entrepôts de Bercy ont été remplacés par des chats errants et les chais viticoles sont à l’abandon. La transformation est radicale et le public reste bouche bée. Même si le lieu s’est métamorphosé au siècle précédent, il est encore loin de celui que l’on connaît actuellement…

Robert Doisneau au Rolleiflex © Peter Hamilton

Robert Doisneau au Rolleiflex © Peter Hamilton

Le contraste avec le Paris d’antan est saisissant. Les instants immortalisés par Doisneau ne sont plus qu’un lointain souvenir, laissant place à des restaurants et de grandes enseignes phagocytant et uniformisant un peu plus nos villes. Que penserait Doisneau du nouveau visage de ce quartier…

Fanton entrepôts de Bercy octobre 1974 ©Atelier Robert Doisneau

Fanton entrepôts de Bercy octobre 1974 ©Atelier Robert Doisneau

 

Julie Bonnefoi

Cet article vous a plus ? La rédaction vous conseille :

Josef Sudek : le monde à sa fenêtre

Louis Stettner au Centre Pompidou

Le Mausolée de la Villette 

About Julie Bonnefoi