Shar’Eat passe au grill

Dimanche, 20h, vous avez la dalle & la flemme. La solution s’impose à vous comme la clope à l’alcool, le besoin impérieux de manger sera comblé par l’une des inventions les plus utiles de notre génération, la livraison à domicile. Si vous n’aviez pas remarqué les livreurs à vélo dont regorge la capitale, il suffit de taper « livraison repas paris » pour se rendre compte de l’abondance de l’offre… Deliveroo, Alloresto, Foodora, Ubereat… lequel choisir ?

 

Shar’eat passe au grill.

❞La garantie de bien manger sans se ruiner ?❞

Dimanche, 20h, si vous n’avez pas prévu votre commande, il est trop tard pour profiter de Shar’eat. Les plats se commandent 5h en avance minimum. Le temps de saliver devant les assiettes appétissantes présentées sur le site.

Le voyage « en bateau pour la côte d’ivoire » tombe à l’eau… Le cuisinier à l’origine de ce plat a pris le large. Un risotto « grand comme une asperge » nous est proposé en remplacement.

A l’arrivée du livreur, l’eau à la bouche, on découvre deux barquettes de plastique contenant le repas préparé « spécialement » pour nous, comme le précise amicalement la petite carte qui les accompagne.

Photo non contractuelle, on s’éloigne de la promesse esthétique faite en début d’après midi. Les plats sont chauds, les portions généreuses.

A la dégustation, les risottos commandés ne présentent pas grand intérêt. Correct, copieux, on en resservira toute la semaine… Mais on aurait préféré se taper le cul par terre une bonne fois pour toutes le dimanche soir. Dimanche prochain, si j’ai la flemme, j’irai au resto.

Bahia L. & Clara S.

Commander :

www.shareat.fr

Les retrouver :

Facebook 

Twitter

 

 

About Eklektike