Reportage manifestation anti loi travail du 21 Septembre 2017

Jeudi 21 Septembre 2017, c’était jour de mobilisation anti reforme du code du travail à Paris et dans toutes les grandes villes de France. Notre photographe, Camille Dampierre a foulé le pavé, armée de son appareil photo pour nous retranscrire en quelques clichés l’atmosphère de l’une des premières manifestations de l’ère Macron. La réforme du code du travail, c’est 36 mesures adoptées en ordonnance par le conseil des ministres le 22 septembre 2017 et des milliers de citoyens en désaccord.

Au détour d’une rue adjacente au boulevard Saint Jacques un groupe de CRS attend le passage de la manifestation. Les photographes sont en alerte lorsqu’un jeune homme vient interpeller un agent le poing levé : « Et ton matricule il est où ? ».

« Loi travail : Pourquoi la contestation va s’amplifier »

« Rien n’est bon dans le Macron ! Vive la révolution ! »

« Et la lumière… »

La fumée se dissipe. Les mouvements d’un groupe de manifestants captivent le foule curieuse des trottoirs. Cette militante CGT demeurera impassible de longues minutes.

« Solidaires ». Au mégaphone les syndicats égrainent les chiffres de la mobilisation en province. À Paris on parle de 55 000 personnes (16 000 selon la préfecture). Dans les rangs beaucoup de cheveux poivre et sel. Même à la retraite ces anciens travailleurs soutiennent les nouvelles générations.

Un petit groupe se faufile parmi les manifestants portant une banderole faite d’une bâche « Non au droit du travail de CroMacron ! ». Ils sont professeurs au Collège Fabien à Saint-Denis. Dépassant du sac à dos de l’une d’entre eux « J’irai cracher sur vos tombes » de Boris Vian…

« Fainéant sans slogan (la flemme) »

 

Légendes et photos par Camille Dampierre Photographie

Site : http://camilledampierre.com/

Facebook : https://www.facebook.com/CamilleDamp/

Insta : camille_damp

Et pour en savoir un peu plus sur la réforme du code du travail, c’est par ici -> http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/

About Clara S.

Créatrice du site Eklektike.com. Je pousse l’exaltation jusqu’à l’auto-flagelation. Une bonne punchline vaut mieux qu'une longue explication.