Paris (coquin) avec Charlotte…

C’est un beau dimanche du mois d’aout, les parisiens ont déserté la capitale. Le calme a envahi la ville d’ordinaire effervescente. Dans les ruelles des quartiers cachés, hors des sentiers touristiques classiques, Paris se fait village champêtre. Pour encore plus de dépaysement, on ouvre grand les écoutilles et les mirettes. Qui sont les Lorettes de Notre Dame ? Quels secrets dévoilent les portes cochères et les façades ? Comment est né le quartier de la Nouvelle Athènes ? Il n’est pas si loin le temps des bordels parisiens. Et on suit Charlotte, guide conférencière, qui nous transporte en plein XIXème siècle. L’âge d’or des courtisanes, cocottes, belles de jour et de nuit. Au temps de la fée verte et des maisons closes.

L’habit ne fait pas le moine.

La dégaine « à la cool » de la demoiselle et son débit de rappeur peut surprendre l’espace d’un instant. Pourtant, il ne faut qu’une minute à  Charlotte pour révéler ses talents d’oratrice, et captiver son auditoire pendant près de 2h. Au menu du jour, anecdotes, prostituées, maisons closes, architecture, des histoires, de l’Histoire. Quand Charlotte parle, Charlotte donne une information. Et quand Charlotte donne une information, on apprend de manière ludique de croustillants détails sur la vie parisienne. Et par bonheur, Charlotte parle beaucoup !

Comme téléporté,

On se laisse happer par cette balade, la lecture grivoise, les façades néo-gothiques dont Charlotte a percé les secrets, à tel point que certains en redemandent, notre guide à ses habitués.

Après avoir appris à distinguer les anciennes maisons closes des autres bâtisses, être passés devant « Chez Christiane », avoir assisté à une prise de bec entre la Belle Otero et Liane de Pougy… On a très envie de suivre notre guide dans d’autres univers. Le nez dans les bouquins d’histoires, abonnée aux docus, films, et séries, ses connaissances sont le fruits de recherches théoriques mais aussi pratiques. Exploratrice urbaine, outre le lupanar, Charlotte a de nombreux atouts et d’autres tours dans son tote bag.

Pour la prochaine,

On hésite encore entre chiner des antiquités aux puces de Saint Ouen, s’émoustiller les papilles au marché d’Aligre, se perdre dans une fresque Street Art, ou encore revoir nos classiques au Louvre ou à Montmartre…

Bahia L. & Clara

Retrouvez Charlotte par ici

Facebook

Site 

About Bahia L.

Paris, la nuit, le jour, regarder, jouer, manger, courir, aimer. http://eklektike.com/ https://www.facebook.com/bahia.lachnani