Maudite révolution – Festival 7.8.9

Nedjma a 15 ans et elle est fan de Robespierre. Française et issue de l’immigration algérienne, elle n’a de cesse de se questionner sur l’histoire de l’émancipation des peuples. Sous la plume d’Olivier Tonneau, enseignant chercheur à l’Université de Cambridge et membre de la France Insoumise, notre protagoniste se révèle être un oeil neuf et pertinent sur l’histoire de notre bonne vieille France. En émerge alors une pièce « couteau suisse », dégainant discours et contre discours, de quoi nous donner de nouvelles clefs de lecture pour mieux comprendre, mieux nous comprendre. Indispensable.

Si la Révolution Française s’arrêtait pour vous à la prise de la Bastille, fruit du soulèvement de la paysannerie contre la noblesse, grâce à Maudite Révolution vous comprendrez que ce n’en était que le prologue. Révoltes passées et contemporaines, mécanismes politiques et conflits sociaux, un voile se lève à la lumière de la fine analyse des discours des Grands Hommes. Le spectateur jusqu’alors paré d’oeillères, manuels d’histoire et JT du 20h comme seules références, découvre une vision globale de la Révolution Française et de son rayonnement géographique et temporel.

Pour comprendre le point de vue de Nedjma un narrateur mène l’enquête à travers les époques et les continents. Deux comédiennes interprètent avec brio Robespierre, Delaunay, Clemenceau, Aimé Césaire… L’écoute doit être active, chaque mot compte. La pièce, ouverte à un large publique est didactique, inutile de ressortir les cours d’histoire du placard mais ouvrez bien grand vos oreilles et laissez vous plonger quatre siècles en arrière.

La tendance actuelle est au rejet des grands médias. Leur vision serait partiale et biaisée, corrompue par des intérêts inavouables. Il faut sortir de l’autoroute du conformisme, pour regarder à droite et à gauche ce qui s’y passe. Maudite Révolution se situe sur une route sinueuse ou l’échine ne se courbe pas à la moindre intersection, tenant tête à la classique vision binaire de notre histoire.

Les Hommes de notre Histoire ne sont pas tout blanc ou tout noir. Ils peuvent être la fois fervent colonialiste et à l’origine de grandes avancées sociales ; l’Ecole publique, gratuite et obligatoire de Jules Ferry. Les faits historiques ne sont pas non plus dotés de cette triviale dualité, bien ou mal. Si le 8 mai 1945 sonne l’armistice pour certains, ce n’était que le début de l’oppression pour d’autres. La pièce ouvre à la réflexion, sans réponse manichéenne. Le public est sensibilisé au principe de la multiplicité des facteurs.

Que vous soyez adepte de lecture dissidente, lycéen en pleine révision ou simple curieux, on vous recommande vivement de réserver votre billet pour Maudite Révolution au théâtre de Nesle. Représentation le jeudi 13 septembre à 19h, et le dimanche 23 septembre à 20h.

 

Bahia L. & Clara S.

Réservations au  01 46 34 61 04 ou sur billet reduc.

Retrouvez informations et avis sur le blog Mediapart d’Olivier Tonneau.

 

 

About Bahia L.

Paris, la nuit, le jour, regarder, jouer, manger, courir, aimer. http://eklektike.com/ https://www.facebook.com/bahia.lachnani