Journal de mon confinement #14 – Clara lit avec Bulle

Lundi 30 Mars 

La quatorzaine arrive à son terme. Bahia retourne au bureau. Les salariés du secteur bancaire restent sur le front. C’est notre premier jour de confinement à deux, avec Rafael. Je vais devoir jouer les équilibristes entre télétravail, école à la maison, cuisine, sports et rédaction. 

6H35

Le réveil sonne. Avant hier, il était 5h35.

7h18

Je me lève. Bahia prend déjà son petit déjeuner, debout dans la cuisine. Elle esquisse un sourire à ma vue mais je sens que c’est difficile. Je romps peut-être sa quiétude matinale ?!

7H39

Elle vient tout juste d’enfiler sa veste et chuchote « J’ai froid ». Sans doute la perspective d’enfourcher son vélo. 

7H41

Je me retrouve seule.

7h49

J’avale un petit dej’ en vitesse et lance les vidéos « d’entrainement physique du confiné » de Parkour Paris. Suer à grosses gouttes : le seul moyen pour moi de ne pas péter un cable. Mon objectif : à la fin du confinement, être capable de sauter au dessus d’une tour de 50 rouleaux de papier toilette.

8H44

Le pilou pilou bleu sort de son lit. Il ne le sait pas encore mais aujourd’hui est un grand jour, Rafael 6 ans, va apprendre à changer ses draps et à nettoyer sa vaisselle. 

8h49

« Je crois que j’ai une troisième dent qui bouge »

9H08

J’explique au petit commis sa mission du matin : la plonge du petit déjeuner. Il court chercher un tabouret, se hisse à la hauteur de l’évier, et transforme l’évier de la cuisine en bain moussant. Allons y gaiment ! Il fera la vaisselle de toute la maisonnée.

9H23

« Mais maman elle travaille que aujourd’hui ! » Rafael vient de réaliser qu’il serait seul avec moi toute la semaine.

11H00

C’est l’heure de ma deuxième réunion de la matinée et mon écolier a déjà déboîté tous les exercices d’écriture. Mou comme un Carambar, je lui propose la vidéo de Kevin, prof de sport pour enfants sur D8, prétextant que c’est la maitresse à la manoeuvre. Des devoirs sur écran ? Il saute sur l’occasion. Je l’observe du coin de l’oeil. Hypnotisé par l’écran, il squate, crunch, saute, danse, et suit le cours dans son intégralité, sans remarquer que je me suis éclipsée pour suivre ma réunion en paix.

13h22

Rafael me demande pour la dixième fois de la journée si sa canine inférieure gauche bouge plus que ce matin. La distanciation entre ses doigts et sa bouche n’existe pas. Heureusement que nous sommes confinés. 

13h23

Il incline un peu plus la tête et me redemande « et là, tu la vois qu’elle bouge ? » . Non, toujours pas.

13h23 et 20sec

Il part s’observer devant un miroir et me rapporte  le fruit de ses reflexions, « C’est une autre à côté, qui bouge à côté d’elle. ».

13h24

Je pète un cable et propose à Rafael de monter sur mes épaules pour venir prendre le soleil avec moi sous la verrière. Il rigole fort, ça fait du bien. Il me demande de le jeter sur le canapé. Au cas où ça aiderait la dent à tomber.

13h36

Rafael se sert un verre d’eau qu’il pose sur une table, à l’ombre, pour ne pas qu’il « transpire ». (ndlr: j’ai toujours pas compris). 

14h00

Reprise des études pour Rafael. On lui a concocté un tel programme de mathématiques, qu’à la fin du confinement, il est mûr le CM2. Et moi je suis tranquille.

17h33

Je suis en réunion téléphonique avec un collègue dont la machine à laver devait être dans la phase d’essorage. Ça change des cris d’enfants en fond sonore. 

18h17

Je coupe tout. Je propose à Rafael de sortir dans la cour de 3m2 pour jouer à la balle. Il fait froid mais on s’amuse.

18h22

Bahia nous rejoint, frigorifiée par son trajet à vélo. 

21h11

C’est long. Je suis déprimée

Episode précédent : Journal de mon confinement #12

About Clara S.

Créatrice du site Eklektike.com. Explorer, tester, goûter, découvrir, repousser ses limites, courir, sauter, voyager,... Alsacienne d'origine et de coeur, parisienne d'adoption et de coeur,...