Grimpe en tête avec Parkour Paris

Dimanche 20 Septembre 2020, 7h15, 12ème arrondissement de Paris, départ pour les falaises des Andélys en Normandie. C’est le grand jour du stage d’escalade « grimpe en tête » organisé par Parkour Paris.

Objectif du jour : grimper en tête !

Une promesse claire mais ambitieuse car le groupe n’est formé que de débutants.

Thibaut et Thomas, deux coachs de l’association Parkour Paris passionnés d’escalade, encadrent la sortie. Une journée placée sous le signe de l’efficacité pour atteindre un objectif de taille : les neufs élèves du groupe grimperont en tête au moins une fois d’ici ce soir.

Grimper en tête ?

En résumé, c’est le fait de monter le premier (en tête) afin d’installer la corde pour permettre aux grimpeurs qui suivront, d’escalader la voie.

Une journée articulée en deux parties

La matinée commence par une introduction aux règles de sécurité. Les tongs quand on assure ce n’est pas recommandé et on comprendra vite pourquoi. Petite pensée pour mon rebond contre la paroi lorsque mon grimpeur a chuté sans crier gare ! Le casque c’est pas pour le style, mais ça le on savait déjà. Nous continuons sur les techniques de base, noeud en huit, assurage, principe d’auto-contrôle, etc. A ce moment là, je me demande comment je vais retenir tout ce jargon. Nous enchaînons par la mise en pratique de la grimpe en moulinette, afin de préparer la dernière étape de la journée : grimper en tête.

Je grimpe en moulinette…

Dans ce type de grimpe, la corde est déjà installée. Le grimpeur escalade, assuré par son partenaire. Pour notre première ascension de la journée nous recevons une consigne : il faut monter deux pieds avant de monter les bras. Si l’énoncé paraît simple, il se veut structurant. Il impose concentration et réflexion dans nos déplacements. Naturellement, en tant que débutant, on a tendance à grimper trop vite. On cherche à monter rapidement en se hissant ou se tractant à la force de ses bras en oubliant qu’il est plus simple et moins fatiguant de monter les pieds en premier et éviter les fameux bras en « bouteille » (en gros tes bras sont tétanisés). Le tempo est donné. Lentement mais efficacement, on ne grimpera pas n’importe comment durant ce stage.

Au rythme des montées et descentes, la première partie du stage s’achève sur un sentiment de satisfaction. Mes muscles ne sont pas paralysés et j’ai intégré les premiers gestes techniques.

Grimpe en moulinette

Après une courte pause déjeuner une partie du groupe perfectionne les apprentissages du matin et l’autre passe à l’étape suivante. Je choisis de suivre le second groupe pour apprendre à grimper en tête.

Je grimpe en tête…

Thomas nous explique les bases de la grimpe en tête : comment s’assurer au fur et à mesure et installer la corde en relai (à l’arrivée). Le vocabulaire est riche, « vache », « dégaine », « mousqueton »,… il faut être attentif ! Une fois les explications théoriques bien comprises, il nous invite à répéter les gestes au sol afin de les intégrer avant la mise en pratique sur la voie. La répétition au sol permet vraiment de s’approprier les gestes et de se sentir prêt à monter.

Grimpe en tête

Il est 14h et les premiers grimpeurs se lancent.

Durant 2 heures, nous alternons grimpe en moulinette, entraînement technique au sol et grimpe en tête.

Objectif atteint !

16h c’est la fin de cette journée et notre objectif est atteint. Nous sommes tous les neuf parvenus a grimper en tête plusieurs fois ! Evidemment, ce n’est que le début et il faudrait être sacrement courageux (ou inconscient) pour se lancer seul dans la grimpe en tête, mais cette initiation augure beaucoup d’espoir et donne envie à tous les participants. Nous repartons confiants.

J’ai testé le niveau 1 que je vous recommande vivement et il existe également un niveau 2 pour les plus aguerris !

Pour plus d’infos sur l’asso de Parkour Paris, c’est par ici https://www.parkourparis.fr/ ou par ici https://www.facebook.com/ParkourParis.

Leur blog, https://www.cestpasdu4c.com/ et la page FB, https://www.facebook.com/cestpasdu4c/.

Clara

About Clara S.

Créatrice du site Eklektike.com. Explorer, tester, goûter, découvrir, repousser ses limites, courir, sauter, voyager,... Alsacienne d'origine et de coeur, parisienne d'adoption et de coeur,...